« Mad Dog » et Liza Frulla, même combat?

Cocktail de financement au profit du Musée de Sutton 
Liza Frulla nous racontera comment elle a engagé «Mad Dog» comme porte-parole de la Labatt Légère dans les années 80, alors qu'elle était directrice du marketing de la Brasserie Labatt!

Membres du musée : 15 $
Nom-membres : 25 $ 
Les non-membres deviendront alors membres et pourront profiter des avantages jusqu'à la fin de la saison et invités au cocktail de fermure du 30 octobre 2016. Bouchées et boissons seront servies.
Places limitées : Achetez vos billets dès maintenant par PayPal!

Cocktail Mad Dog Liza Frulla


Connaissez-vous bien Liza?
J’ai connu Liza Frulla alors qu'elle était directrice des marques, du marketing et des communications à la Brasserie Labatt. La première fois que je l'ai rencontrée, c'est dans la salle de conférence de l’agence Cossette, sur la rue Docteur-Penfield à Montréal. J’étais, tout comme elle, membre d’un comité du Publicité-Club de Montréal et on lui avait confié la responsabilité de produire le gala pour la remise des Coqs au Palais des Congrès de Montréal, pour le 25e anniversaire de l’organisme… Ce fut, de mémoire, le plus beau Gala du PCM auquel j’ai assisté.

C’est aussi à cette époque que Liza Frulla eut la brillante idée de proposer à Maurice «Mad Dog» Vachon d’être le porte-parole de la Labatt Légère. Un paradoxe si on considère que de confier à un lutteur, un dur de dur quoi, la mission de vendre une bière moins alcoolisée, représentait tout un défi… Pourtant, les messages de la campagne concluent : «Elle est bonne, c’est une Labatt… Pas besoin d’un dictionnaire pour comprendre ça!»

Vous êtes donc conviés à venir entendre «l’honorable Liza Frulla», ex-ministre au fédéral comme au provincial, mais aussi ex-vice-présidente de Télémédia et ex-directrice générale de la station de radio CKAC, ex-présidente de Serdy Vidéo et du canal Évasion, ex-présidente de la Fondation du Musée d’art contemporain de Montréal et ex du club des ex nous raconter cette expérience avec «Mad Dog» au cœur de l’exposition sur les frères Vachon. 

Liza, qui a une résidence à Sutton, tout comme ce fut le cas pour Maurice Vachon, est aujourd’hui directrice générale de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec. Elle a reçu l’Ordre des arts et des lettres du Québec en 2015 et a été faite officier de l’Ordre national du Québec en 2016. Une rencontre exceptionnelle vous attend donc au Musée des communications et d’histoire de Sutton.

Richard Leclerc
Président du conseil d'administration du musée
Concepteur de l'expo sur les deux frères Vachon

Horaire d'automne à partir du 20 août et visites de groupes

Notre étudiante, Audrey Bridger, ayant complété ses semaines subventionnées par le gouvernement fédéral, le musée revient à un horaire régulier, les samedis et dimanches, de 13 h à 16 h, jusqu'à la fermeture le dimanche 30 octobre 2016. Merci Audrey pour ton sourire et la qualité de l'accueil des visiteurs depuis l'ouverture en juin dernier.

Une partie du groupe au cocktail d'ouverture
Rappelons aussi que tout groupe de dix personnes et plus peut profiter d'une visite guidée par Richard Leclerc, concepteur de l'expo sur les frères Vachon, le jour et à l'heure qui leur convient. Il suffit d'appeler au 450 538 2883 pour réserver. Ne tardez pas, le temps file rapidement!

Paticipez à la campagne de Muséo-Financement

Le musée lance cette nouvelle campagne de financement basée sur un retour sur votre investissement. Vous donnez au musée, vous recevez quelque chose en échange. Il y en a pour toutes les bourses : des affiches à partir de 10 $, des oriflammes des anciennes expositions à 20 $, des drapeaux à 30 $, des œuvres originales réalisées expressément pour l'expo sur les frères Vachon, allant de 325 $ à 550 $. C'est gagnant-gagnant! 

Vous pouvez venir chercher votre contrepartie au musée pendant les heures d'ouverture jusqu'au 30 octobre 2016. Si vous souhaitez que ce soit livré chez vous, on peut évaluer les frais. Si un de ces articles vous intéresse, écrivez-moi à l'adresse richard@publiciterre.org.

Pour un don de 550 $, vous repartirez avec cette magnifique œuvre d'Isabelle Chartrand, intitulée Le Cirque, représentant «Mad Dog» Vachon.
Le Cirque, Isabelle Chartrand, fusain sur mylar, 20 po x 35 po - avec cadre
Pour un don de 550 $, vous repartirez avec cette œuvre de Paule Thibault, intitulée Lucha Libre.
Lucha Libre, techniques mixtes sur panneau de bois, 24 po x 30 po 

Pour tout don de 550 $, vous avez le choix entre l'un de ces deux tableaux de Jacques Lajeunesse, intitulés Hommage à la lutte 1 et Hommage à la lutte 2. Chacune de ces deux œuvres sont aussi offertes en versions giclées pour tout don de 40 $.
Hommage à la lutte 1, Jacques Lajeunesse, crayon de plomb, 24 po x 18 po - avec cadre

Hommage à la lutte 2, Jacques Lajeunesse, crayon de plomb, 24 po x 18 po - avec cadre


Pour tout don de 450 $, vous avez le choix entre l'un de ces deux tableaux d'Isabelle Chartrand, intitulés L'attente et Krunch!!
L'attente, Isabelle Chartrand, fusain sur mylar, 15 po x 26 po - avec cadre










Krunch!! Isabelle Chartrand, fusain sur mylar, 15 po x 26 po - avec cadre

Pour tout don de 350 $, vous avez le choix entre l'un de ces trois tableaux d'Isabelle Chartrand, intitulés Aie!, Ooooff!! et Ouch!!
Aie! Isabelle Chartrand, pastel sur mylar, 11,5 po x 11,5 po - avec cadre
Ouch!! Isabelle Chartrand, pastel sur mylar, 11,5 po x 11,5 po - avec cadre
Ooooff!! Isabelle Chartrand, fusain sur mylar, 11,5 po x 11,5 po - avec cadre

Pour tout don de 325 $, vous avez le choix entre l'un de ces trois tableaux de Lyse-Anne Roy, intitulés Corps à corps 1, 2 et 3.

Corps à corps 1, Lyse-Anne Roy, acrylique sur bois, 10 po x 10 po
Corps à corps 2, Lyse-Anne Roy, acrylique sur bois, 10 po x 10 po 
Corps à corps 3, Lyse-Anne Roy, acrylique sur bois, 10 po x 10 po

Pour un don de 200 $, vous pouvez repartir avec Jehane Benoit, collage réalisé par Marc Tanguay.
Jehane Benoit, Marc Tanguay, collage de coupures de magazines, 24 po x 17 po, avec cadre

Pour un don de 100 $, vous pouvez repartir avec cette peinture de Mad Dog Vachon, réalisée par Greenwood.
Mad Dog, Greenwood, acrylique sur papier toilé, 16 po x 12 po, sans cadre

Pour tout don de 30 $, vous avez le choix entre un de ces drapeaux d'une exposition présentée au musée ces dernières années : Jehane Benoit au menu du Musée de SuttonProhibition Homme ou Femme.


Pour tout don de 20 $, vous avez le choix entre un de ces oriflammes d'une exposition présentée au musée ces dernières années : Ça marche à Sutton, Musée du ski à Sutton, Les Canadiens passent par Sutton en train, Prohibition homme et femme (recto-verso)Jehane Benoit au menu du Musée de Sutton, Le grand feu de 1898, Evelyn Lambart, Gerald Bull, une expo canon, Maurice «Mad Dog» et Paul «The Butcher» Vachon (cette dernière, recto-verso, ne sera disponible qu'après la fermeture le 30 octobre, mais vous pouvez la réserver maintenant).
                  

Pour tout don de 10 $, vous avez le choix entre l'une de ces deux affiches réalisées pour l'expo Sol, Suttonesstradinaire! en 2015 et Les frères Vachon en 2016. Illustrations de Stéphane Lemardelé.

«Mad Dog» porte-parole de la bière Labatt Légère!


On se rappelle dans l'exposition sur les frères Vachon que Mad Dog a été porte-parole de cette bière légère... pour lui donner plus de «virilité». Saviez-vous que c'est l'ex-ministre Liza Frulla qui l'a engagé dans ce rôle, alors qu'elle était directrice du marketing de la Brasserie Labatt? Pour en apprendre plus sur la famille Vachon, venez au musée!

Paul Vachon au Musée de Sutton ce samedi 16 juillet à 14 h!

Venez rencontrer Paul "The Butcher" Vachon ce samedi 16 juillet à 14 h. Profitez-en pour acheter un de ses livres, cartes ou affiches pour les faire signer et, pourquoi pas, vous faire photographier en sa compagnie! Profitez également de ce rabais de 2 $ sur les prix réguliers en imprimant ce coupon.

Rabais de 2 $ pour visiter les quatre expos du musée! Temps limité.



Imprimez ce coupon-rabais de 2 $ sur les prix réguliers pour visiter l'expo sur les frères Vachon, l'expo permanente, la reprise de Sol, Suttonesstradinaire et le nouvel espace Jehane Benoit au musée. Profitez-en, venez avec votre famille... et vos amis!

Pré-ouverture réussie

Paul Vachon et son « jeune » frère André
qui habite toujours à Dunkin. 
Toutes les photos : Charles Constantin
Paul Vachon, ex-lutteur professionnel et ancien résident de Dunkin, voisin de Glen Sutton, accompagné de son frère André, le plus jeune des sept garçons de cette famille de treize enfants, a inauguré ce samedi 11 juin la nouvelle exposition temporaire du Musée des communications et d’histoire de Sutton qui porte sur cette célèbre famille, et tout particulièrement sur Maurice «Mad Dog», Vivian (leur sœur), Luna (sa fille) et lui-même.

Paul Vachon, grand conteur. Le point
de presse a été capté sur Facebook. 
On peut l'écouter intégralement
 en cliquant ici.
Très en verve, Paul Vachon a raconté plein d’anecdotes sur sa vie de lutteur, ses milliers de combats ici au Québec, mais aussi aux USA et partout sur la planète, parfois en solo, parfois en duo (près de sept ans) avec son frère Maurice. «On m’a un jour invité pour lutter en Australie, j’y suis resté quatre ans!» a-t-il entre autres raconté. 

Paul Vachon et Richard Leclerc.
Richard Leclerc, président du musée et concepteur de l’expo, a admis que lorsqu’il a appelé Paul «The Butcher» Vachon à la fin de l’été 2015 pour lui demander la permission de faire une exposition sur «Mad Dog», le lutteur lui a répondu, avec sa voie rauque : «Comment ça juste sur mon frère? On l’a gagné ensemble le championnat en équipe de l’American Wrestling Association!» 

Une partie du prêt du Wrestling Hall of Fame,
de Wichita Falls, au Texas, et quelques invités.
Impressionné par son interlocuteur, Richard Leclerc a compris à ce moment que l’un n’allait pas sans l’autre! Et il ne l’a pas regretté, car Paul a été d’une aide incommensurable, d’abord pour fournir plein d’informations, mais aussi pour entrer en communication avec John Mantell, ex-lutteur aujourd’hui président du Professional Wrestling Hall of Fame, à Wichita Falls au Texas, qui a prêté au musée plein d’artéfacts, d’affiches et de photos sur la famille Vachon. Les deux frères ont d’ailleurs été intronisés en 2004 dans ce temple de la renommée de la lutte, ainsi que Vivian, The Wrestling Queen, en 2015. Lors de la réouverture en mai dernier, Paul, seul survivant des quatre lutteurs et qui était un des invités d’honneur, a proposé qu’on reconnaisse aussi sa fille Luna, ce qui ne devrait pas tarder selon lui.

Richard Leclerc, Bertrand Hébert, Paul Vachon et Pat Laprade, tenant les deux
livres qui ont été très utiles pour monter l'exposition sur les frères Vachon.
Aussi de la partie les deux auteurs Bertrand Hébert et Pat Laprade, qui ont lancé en 2015 une biographie sur Maurice «Mad Dog» Vachon et qui ont permis au musée d’utiliser des extraits du livre et des photos de leur banque d’images pour raconter l’histoire de cet icône québécois de la lutte,
Une des œuvres en
vente, Le Cirque, dessiné
par Isabelle Chartrand.
qui a d’ailleurs terminé septième aux Jeux olympiques de Londres en 1948 et qui a remporté la médaille d’or aux Jeux de l’Empire britannique (aujourd’hui appelés les Jeux du Commonwealth) en 1950. Exploits dont on parle dans cette exposition et dans le documentaire «Mad Dog», l’homme derrière la bête, réalisé en 2009 par Yves Thériault et présenté au musée du 18 juin au 30 octobre 2016. 


Richard Leclerc a également présenté les œuvres d’art réalisées pour l’expo par Isabelle Chartrand, Jacques Lajeunesse, Lyse-Ann Roy et Paule Tibeault. Elles sont en vente, aidant au financement de l’exposition.

Vitrine de la Grande Guerre mondiale
Le président du musée a aussi invité tous les gens à admirer l’admirable travail réalisé par Catherine Duperron, muséologue et vice-présidente du conseil d’administration, qui a entièrement revu l’aménagement des expositions permanentes, avec l’aide de bénévoles dévoués. Les centaines d’artéfacts qui racontent l’histoire de Sutton, mais aussi du monde des communications ont été mis en valeur, intégrant aussi un coin sur la cuisinière et auteur Jehane Benoit, certainement un des personnages les plus importants de cette ville de Brome-Missisquoi. 

Finalement, on pourra aussi revoir l’expo sur Marc Favreau et Luc Durand, alias Sol et Gobelet avec les panneaux et la vidéo présentés en 2015.